Découverte de la Familistère de Guise

Par ce jour d’été pluvieux, j’ai envie de vous compter ma découverte d’un lieu dont j’ignorais totalement l’existence. La Familistère de Guise.

Nous sommes en pleine pandémie de COVID 19 vers la fin de la 3ème vague durant l’été 2021. Je suis installé à mon bureau, en plein télétravail, je regarde du coin de l’œil mes billets pour le main square que j’avais achetés en début d’année 2020, je me demande si un jour je vais pouvoir faire ce festival, quand je reçois un mail, qui m’annonce pouvoir gagner un concert privée pour le Main Square Festival.

Il suffit de donner son numéro de billet du MSF et de choisir parmi des groupes qui doivent passer lors du dis festival, je choisi évidement Skip The Use.

Et avec ma chance légendaire je gagne 2 places pour ce concert à aller voir … à la Familistère de Guise.

On saute sur les motos, on met le GPS et direction Guise et là c’est le choc, mais c’est quoi ce lieux incroyable ?!?!

La Familistère est un système de logement pour ouvriers inventé par l’industriel et créateur des Poêles Godin, Jean-Baptiste André Godin.

La familistère est composé de 3 bâtiments, formés en carrés, les logements créés pour les ouvriers des usines est tournées vers l’intérieur.
Chaque ouvrier et sa famille sont ainsi logés les uns et les autres tous à égalité, mais surtout dans un ensemble où ils ne sont jamais seul, au centre des habitations, on peut trouver des boutiques, des nurseries, des écoles, des théâtres, piscines et bain.
Toutes de briques rouges, avec des verrières incroyable, les bâtiments sont tout bonnement magnifiques.

Malheureusement cette Utopie sociale ne tiendra pas le coup avec les années.
Le coup de l’entretien des bâtiments est trop grand pour les ouvriers après la mort de Godin, le modèle finira par s’éteindre.

La route qui mène à ce petit bijou de notre histoire est verdoyante et sillonné de virages que nos motos aiment tant virevolté.

Je vous invite fortement à aller découvrir cet endroit remplie d’histoire et de révolution industriel, on ressent dans cette endroit combien le lien social en ce lieux était fort, ils devaient certainement formés une grande et belle famille, travaillant et œuvrant mains dans la mains vers les mêmes buts.

Pour ceux qui se demande, le concert était évidement très bon, même si le lieu ne s’y prête évidement pas 😉

Peach pour les Blue Devils.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.